Présentation du Pulsar 26

Le PULSAR 26 s’est forgé depuis quelques années un beau palmarès en course mais, comme les gens heureux n’ont pos d’histoire, ses capacités en croisière sont restées méconnues. Les trimarans sont à 10 pointes de 10 recherches pour la course et l’objectif du PULSAR 26 était de combiner l’acquis de la compétition avec un confort certain pour obtenir un cruiser-race ultra moderne. Certains préfèrent les trimarans, d’autres les catamarans. La réponse n’est pas si simple et le choix est effectué trop souvent pour des raisons psychologiques, esthétiques ou même de mode plutôt qu’après une rigoureuse analyse technique. Les deux configurations sont bonnes et le choix dépend tout d’abord du programme du bateau.

Un trimaran a une surface mouillée minimum pour son poids mais est plus lourd à longueur et volumes similaires. Son profil est plus bas mais le flotteur au vent augmente le fardage. Il offre une grande stabilité latérale mais la stabilité longitudinale qui est directement liée au dessin des flotteurs n’est jamais aussi bonne que celle d’un catamaran.

Pour la course, la règle de jauge est prépondérante. La FORMULE 40 a prouvé que les trimarans sont plus homogènes lorsque la voilure et le poids sont mesurés. C’est également le cas pour la jauge MICRO IMMCA qui nous intéresse ici.

Un trimaran transportable offre une coque centrale plus accueillante où il sera toujours plus facile d’obtenir la hauteur-sous-barrots et un agréable carré que dons les flotteurs séparés d’un catamaran démontable. Au passif, un coût de construction sensiblement supérieur à cause d’un flotteur de plus à construire, d’une surface de bordé supérieure et d’un moule ou mannequin plus important.

La conception du PULSAR 26 est résolument dons la lignée des trimarans de course avec de longs flotteurs volumineux capables de supporter tout le poids du bateau pour naviguer sur une coque comme Laurent BOURGNON! Cela a imposé l’utilisation de safrans suspendus à l’arrière des flotteurs pour contrôler l’engin dons les situations extrêmes. Plus sérieusement, cette abondance de volume lui donne d’étonnantes possibilités par mouvais temps et a permis d’affronter un sérieux Mistral ou retour d’une croisière familiale en CORSE. Ces flotteurs comportent des coffres étanches bien commodes pour les Parre-battages et outres aussières.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*