Marilyn, anthologie graphique

MarilynDepuis le célèbre calendrier de 1947 où elle posa nue pour le photographe Tom Kelley, il est indéniable que tout ce qui est papier s’est vu, un jour ou l’autre, estampillé à l’effigie de Marilyn Monroe. Tous les objets, de la boîte à cigarettes au blue-jean, ont eu pour effigie le sex-symbol qui a toujours fait rêver les hommes du monde entier. Ce sont quelques-unes des plus belles images de la star qui nous sont proposées dans «Marilyn, je t’aime», un superbe album de 100 pages réalisé par Jacky Goupil et publié aux éditions Vents d’Ouest (129 francs). A déguster au-dessus d’une bouche d’aération.

Parlons bas

Le jour tragique où Coco Chanel fit descendre la mode dans la rue, les armoires de nos grands-mères, réceptacles fabuleux de la lingerie immaculée, ne cessèrent de se vider peu à peu. Tel Zorro à sa meilleure période, la publicité est arrivée au bon moment pour relancer les dessous féminins. Ce ne sont pas les responsables de Dim, Triumph ou Le Bourget qui diront le contraire. Ce n’est pas non plus Gilles Néret qui y consacre un livre magnifiquement illustré et documenté. «Les dessous de la pub» (195 francs, éditions Daniel Briaud-Robert Laffont), un livre pour ne plus confondre cul et chemise…

Histoire du cinéma français

cinéma françaisAmateurs de cinéma, à vos cassettes. Claude Jean Philippe, l’homme du «Ciné-club», propose chaque mardi à 14 h, sur FR3, et jusqu’à la fin du mois de juin, une histoire du cinéma français, de sa naissance jusqu’aux années 60, débuts de ce que l’on a appelé la Nouvelle Vague, et qui permit à des cinéastes comme Godard, Truffaut, Rohmer… de s’exprimer. Dans ces émissions de 26 minutes, des extraits de films, des interviews anciennes de metteurs en scène, de comédiens… De quoi comprendre et mieux connaître l’évolution de notre cinéma national. Dans l’esprit de Claude-Jean Philippe, cette série devait donner naissance à une véritable encyclopédie vidéo du cinéma mondial, mais faute de producteur, il a dû y renoncer… momentanément, car il en conserve toujours l’idée. Et, appel à tous les éditeurs, il rêve de diriger une collection de films érotiques…. de qualité. Sans abandonner pour autant le «Ciné-club» sur A2, et l’écriture de son «Histoire du cinéma»…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>